Archive pour la Catégorie 'Les hopitaux'

Page 5 sur 7

Les défilés funèbres par le Dr Boucher

dsc01355.jpglesma.jpgMalades bénit à Rouen

L’ensevellissement des cadavres avait lieu la nuit au cimetière Saint Maur , les défilés des charrettes passaient  par la ruelle Saint Maur si la charge était trop lourde ,ou par la ruelle Crevière (Crevier).

Les corps étaient rangés par files dans un linceul blanc,le fossoyeur et le charretier  jetaient en hâte des pelletés de terre,les religieux prononçaient les dernières oraisons.

Le charretier fermait à clé , abandonnant les sépultures à peine recouvertes aux chiens et loups qui venaient gratter la terre encore fraîche,et emmenaient des débris humains hors du cimetière.

(En 1526, fondation de l’Aître Saint Maclou(aître =atrium en latin , parvis de l’eglise du même nom et et son cimetière.)

(Au cimetière Saint Maur ,à la fin du XIXè, il existait encore de modestes monuments funéraires à la mémoire des 19 pères capucins morts en soignant lespestiférés, morts dans le lit d’honneur)

L’horreur décrit par le Docteur Boucher

dsc013251.jpgRouen en 1620

A chaque instant , les malades affluaient criants de souffrances. Les marqueurs en amenaient tant ,qu’ils les allongeaient sur des couches souillées , occupées.

Les sergents dont le service fut doublé , s’impatientaient contre les pesteux jusqu’à les brutaliser,et contre l’administration à laquelle ils demandaient des sols de plus pour enterrer les morts.

Ils s’enivraient pour continuer leur charge , se présentaient ivres dans les maisons ,souvent hués, attaqués avec des cailloux  par la foule.

Pendant cette période,on refusait de marquer les maisons, on payait les prévôts , on enlevait la croix apposée et les serviteurs dissimulaient la baguette blanche qu’ils devaient portés. D’autres portaient des masques , fausses barbes pour circuler.Le parlement pris des sanctions en cadenassant les maisons et sévissant contre les habitants

  »La Mort Rouge avait pendant longtemps dépeuplé la contrée. Jamais peste ne fut si fatale, si horrible. Son avatar, c’était le sang, la rougeur et la hideur du sang. C’étaient des douleurs aiguës, un vertige soudain, et puis un suintement abondant par les pores, et la dissolution de l’être. Des taches pourpres sur le corps, et spécialement sur le visage de la victime, la mettaient au ban de l’humanité, et lui fermaient tout secours et toute sympathie. L’invasion, le résultat de la maladie, tout cela était l’affaire d’une demi-heure. » Traduction de Beaudelaire la mort rouge

Inertie du projet

dsc01341.jpgdsc013241.jpgRouen en 1595

Suite à l’épidémie de 1580 , le Parlement demande des souscriptions dans toutes les églises , afin de de commencer les bâtiments sur les terrains de feu Mr Prudhomme(Général des finances en Normandie). Il fut construit  du provisoire, sorte de baraquements pour y mettre les pestiférés que les religieux de l’Hôtel Dieu venaient soigner.D’autres , les « suspects »logèrent  à Saint Julien , l’ancienne léproserie.

En 1619 , la terrible épidémie, une jeune fille couverte  de pourpe arriva à l’Hôtel Dieu, Charles le Huc ,chirurgien diagnostiqua la peste à l’aine.

Le fléau dura quatre ans, d’une telle empleur qu’il fallut coucher les malades à même le sol, malgré les baraquements réaménagés.

 

Le début d’un grand projet

flaubertroch.jpg

St Roch est réputé pour sauver les malades de la peste. Lui-même a été touché par ce fléau. Cette sculpture en bois polychrome du XVIème siècle le présente vêtu de son costume de pèlerin avec son chapeau portant les clés de St Pierre, et montrant le bubon de la maladie. (CHU)

En 1518 , à la suite d’une nouvelle épidémie de peste ,on délibère sur la construction d’un hôpital exclusivement réservé aux pestiférés, ce fut la première annonce du futur hôpital Saint- Louis-Saint-Roch.

Le projet émis à cette période ne fut pas mis en oeuvre , les réjouissances de l’oppulente cité faisaient oublier les terreurs du moments.

Devant l’inertie de la ville et de l’Hôtel Dieu , le parlement agit en 1556, par  arrêté , et délibération sur l’emplacement à venir,l’Hôtel Dieu eu l’obligation d’acquérir des terrains dans le faubourg Cauchoise appartenant au Général Prudhomme ainsi que des terrains contigüs appartenant à l’abbaye de Fécamp en 1569.

Les médecins et personnels

dsc01337.jpg

Au milieu duXVIè , le service médical était assuré par un médecin Fierabras, qui voyait les malades tous les jours , un chirurgien Guillaume Le laige .

Outre les religieux et religieuses , il y avaient sept à huit serviteurs ou chambrières, une dame de la gésine et une femme appelée coucheresse.

 

Le changement à Rouen

dsc01403.jpgdsc01324.jpg

Le prieuré de La Madeleine ,dû se soumettre malgré les protestations.En 1553 une assemblée de notables se réunit à l’Hôtel de ville afin de nommer les administrateurs.Ce conseil fut appelé le Bureau de l’Hôtel Dieu, il devait tenir 3 séances par semaine,soit chez le receveur ou dans ses locaux.

 L’Hôtel Dieu avait alors des revenus élevés, possédait 3 manoirs (La Motte ,L’Aulnay,SaintJulien)

Le résultat de ce changement ne fut pas là , dans le concile de 1582, les biens des fabriques (vin..), sont dilapidés par les laïques , et utilisés à des usages étrangers.

Le grand changement!

francois1lesvallois.jpgFrançois 1er

En 1545, le régime des Hôtels Dieu de France fut modifié.Depuis longtemps l’administration des prieurés des communautés régulières qui les servaient était l’objet de vives critiques .

François Ier fit une ordonnance de réformation: Les hôpitaux, les Hôtels Dieu, mal administrés, de mal en pire ; leurs administrateurs, les prélats,doivent avoir l’oeil sur eux et s’efforcer journellement d’appliquer à eux et à leurs serviteurs le revenu des hôpitaux et en faire leur patrimoine en contrevenant aux institutions canoniques.Le roi  institua à côte des communautés, des conseils administratifs pour régir le quotidien des hôpitaux.

Les grandes épidémies de peste!

peste13471350carte.jpg

Avant , au XIVè , la carte de la peste!

En 1510, la peste noire arrive.En 1512 ,quatre hommes vêtus de robes bleus ,marquaient d’une croix blanche les maisons infectées par la lèpre , on les nommait les marqueurs.

En 1518, le mal frappe encore avec une violence accrue.

De 1534 à 1539, elle sévit sans arrêt , la municipalité en 1537,créa un service de santé composés d’échevins, de notables, du prieur de l’Hôtel Dieu, ce service préconise « l’établissement d’un lieu de santé »

En 1580, 1619 à 1623 nouvelles grandes épidémies.

En 1695, une maladie contagieuse décima 18000 personnes en dix huit mois.

 

D’autres hôpitaux, et maisons

books.pnglelieurport.jpg

L’établissement hospitalier fondée au XIIIé à donné son nom à la rue de L’Hôpital, sa chapelle dite Sainte-Barbe où de pauvres pèlerins était située en face de la Fontaine de La Crosse , les bâtiments s’étendaient jusqu’à la rue des Arsins (Arsins, bois brulé en vieux français)

L’hôpital du Saint Esprit fût fondé en 1478 hors de la Porte Martainville au pied de Saint Catherine,par un particulier Jean de Laigle.

Un hospice, c’est à dire une hôtellerie que Saint Vivien, fondé en 1350 par Jean le Fèvre, maire de Rouen, les passants y étaient reçus deux jours seulement,.Ils y avait treize lits , et abrita certaines années jusqu’à 1500 pauvres,pèlerins .

Le collège des Bons Enfants , près de la porte Cauchoise ,fondé en 1358, par l’archevêque Guillaume de Flavacourt, était une maison pour les étudiants pauvres.

Uu jardin et autres héritage fût acheté en 1567 pour y acceuillir les pestiférés, le « Lieu de l’Event »ensuite « lieu de santé »

Les églises et chapelles:survol

irht100603v.jpgMissel de Saint Ouen de l’époque

Saint Nicolas dédié en 1225 ,jour de Saint Maur ,par Thibault d’Amiens,archevêque de Rouen, c’est peut-être là l’origine  du nom Saint Maur, que l’on a donné au cimetière où elle est située. Elle est destinée pour servir de sépulture  aux religieux , religieuses de la Madeleine, morts aux service des pestiférés.

Saint Etienne du XIIIè, la chapelle Saint Maur du XVè,aurait été bâtie par un riche bourgeois qui y créa la confrérie  des Trépassés.

Une église pour l’Hôtel Dieu ,rue du Change,cette construction débuta en 1508 .

 

1...34567



EXO-CONTACTS |
nouvelle vision |
CEVENNES ET CAUSSES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Vétérans de Napoléon 1er
| cours smi S3
| morenita1334