Archive pour la Catégorie 'Monuments religieux'

Page 2 sur 3

Quelques détails

lutouen.jpgf2ouen.jpg

 

Au XVIè

En 1525 , le travail était ciblé sur la nef, les premières travées étaient terminées jusqu’au portail des Ciriés.

Les guerres de religion et l’occupation de Rouen par les Huguenots en 1562 arrêtèrent la finition de la facade dont il n’était fait qu’une ébauche.

L’abbé Antoine Bohier fît construire le logis Renaissance au nord de l’abbaye.

De l’intérieur

trouenrenaissance.jpg

Rouen à la renaissance

La tour centrale achevée au XVè ,dessine une couronne non en l’honneur d’un duc de Normandie mais pour échapper à l’écrasement d’une flèche monumentale.

L’intérieur est d’une unité rare, les fenestrages se répètent sans tenter d’attirer l’attention, son volume intérieur en fait sa beauté .

Une lumière émane de ces vitraux, à hauts personnages colorés sur fond blanc .

Les difficultés

De 1420 à 1480 , il fallut faire des réfections urgentes.Le transept  fût fermé par deux roses

Au sud des méandres chers au XVè au nord une énorme étoile , qui pourrait être le « sigle » de Colin qui faisait toujours suivre sa signature d’une étoile

La tour pose problème ,et fût consolidée . L’absence de la tour de la Lanterne , résulte de ces réfections.

En 1490, la nef était à moitié battie , en 1525 , ils travaillaient aux dernières travées , aux frais de l’abbé Boyer.Le portail était amorcé ,l’angle des tours commencait a dessiner un vaste porche

Les architectes

collage13.jpgcollage10.jpg

Le premier architecte fût enseveli dans une chapelle lattérale,son nom a été effacé par le passage de la foule , il est devenu anonyme .Auprès de sa dalle , 2 autres architectes sont ensevelis,le père et fils , Alexandre et Colin de Berval qui de 1420 à 1480 ont continué son oeuvre

Détail de 1930

collage9.jpg

Vu de Saint Maclou en 1930

collage15.jpg

Certaines chapelles sont rétrécies, elles annoncent la volonté de suivre un tracé antérieur. L’abbée Roussel ou Marc d’Argent , pousse l’architecte , le chantier connut une activité importante de 1318 à 1330, cette activité s’arrêta brusquement après la disparition de Jean Roussel en 1338.

 

Cet édifice posait un réel problème financier , l’abbée fût aidé par Charles de Vallois .

En l’espace de 20 ans , l’abside  et les chapelles étaient achevées,les murs du transept , les piles et l’étage aveugle de la tour se dressaient , la conception de l’oeuvre était complètement écrite .

En 1930 !

collage11.jpgcollage14.jpg

L’architecte de cet édifice inconnu a été choisi par l’abbé Marc d’Argent.

La conception est dépouillée,adaptée au lieu.Ce sera la tour aux Clercs,romane,qui est conservé , elle décalera la muraille extrême du transept nord et donnera l’obligation de suivre les lignes des piliers et murs anciens pour éviter au sud le terrain du cimetière.

En 1930,quelques photos!

collage5.jpgcollage4.jpgcollage7.jpg

Les Marmousets :Il s’ouvre aujourd’hui sur le jardin de l’Hôtel de Ville  pratiquement à l’endroit où Jeanne d’Arc subit « l’abjuration »

Les Ducs de Bourgogne et de Berry donnèrent ce nom aux anciens conseillers de Charles VI ,qui les avait chassé du pouvoir.

La Tour aux Clercs:ou  Chambre aux Clercs , romane du XIè

Gravure à l’époque romantique

stouenepoqueromantique.jpg

Entre tous les édifices qui ont nourri les ardeurs des Romantiques , Saint Ouen a tenu un rôle prépondérant.Elle n’avait cessé d’être prisée durant les siècles classiques;la pureté de son ordonnance la sveltesse de son vaisseau ,lui avait valu de tout temps une admiration.Les embellissements y fûrent discrets, dans les transformations des bâtiments claustraux au XVIIIe , les Bénédictains de Saint Maur n’avait jamais envisagé de la transformer selon les critères de la nouvelle architecture . Elle est le seul vestige d’un antique monastère.La régularité impressionnante est accentuée par les deux tours du portail principal,semblable à la tour central.Ces éléments qui commence à jaillir du XVIe la restaurationa substitué deux clochers de petites proportions ,où à la recherche du détail , a fait oublier l’ensemble.

C’est pour celà que l’on parle plus de l’intérieur de cette abbatiale que de l’extérieur .

123



EXO-CONTACTS |
nouvelle vision |
CEVENNES ET CAUSSES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Vétérans de Napoléon 1er
| cours smi S3
| morenita1334